Le speech de Meghan Markle Girls Up

Le discours de Meghan Markle en Français – GirlsUp

Je suis très heureuse de pouvoir vous parler aujourd’hui, parler à des jeunes femmes du monde entier qui ne sont pas simplement prêtes à changer le monde mais qui ont déjà commencé à changer le monde.

Le mois dernier, j’ai eu la chance de parler à la classe 2020 à mon lycée alma mater qui est une école exclusivement féminine à Los Angeles. Et je leur avais conseillé de ne pas voir leur diplôme comme une fin mais plutôt comme un début, le début d’un voyage durant lequel ils pourraient se servir de leur travail, leurs valeurs et leurs compétences – toutes les compétences qu’elles ont acquises – pour reconstruire le monde autour leur.

Bon nombre d’entre vous ont déjà passé des années à incarner et oui, même à mettre en œuvre le changement que vous aimeriez voir dans le monde. L’occasion qui vous attend est la même que celle de ces diplômés et des millions de jeunes femmes à travers le monde. Je vais vous confier quelque chose: ceux qui se trouvent dans les couloirs, corridor des lieux de pouvoir, des législateurs aux dirigeants mondiaux en passant par les cadres, tous ces gens, dépendent de vous plus que vous ne dépendez d’eux.

Et voici comment je le sais: je sais que vous tous, à un âge plus jeune que toute autre génération moderne comparable, donnez le ton pour une humanité équitable – au sens figuré comme au sens propre.

C’est une humanité qui a désespérément besoin de vous pour la pousser, pour nous pousser avec force dans une direction plus inclusive, plus juste et plus empathique et non seulement pour encadrer le débat, mais pour être en charge du débat.

Améliorer la justice sur le genre, le changement climatique, la santé mentale et le bien-être, l’engagement civique, la fonction publique, et bien plus encore, c’est le travail que vous êtes déjà en train de faire. Les membres de Girl Up organisent des manifestations Black Lives Matter dans le monde entier. Vous créez des films. Vous créez des films qui encouragent vos pairs à devenir des leaders activistes. Vous réformez le système de justice pénale.

Vous dites à vos commissions scolaires que nous avons besoin de plus de ressources en santé mentale pour tous les âges. Vous dirigez des coalitions pour mettre fin à la violence armée. Vous vous levez et demandez à être entendu, oui. Vous exigez également d’être maitre de la conversation.

Une autre chose au sujet de ces législateurs et dirigeants et dirigeants que j’ai mentionnés plus tôt: Maintenant, beaucoup d’entre eux font pires, ils n’écoutent pas tant qu’ils ne sont pas amenés à le faire, parce que le statu quo est facile à excuser et difficile à briser. Mais à force de tirer cela finira par briser.

Historiquement, les femmes ont toujours eu beaucoup de “ce n’est pas comme ça que ça se passe”, “oui, c’est une bonne idée mais nous allons faire ceci à la place.” Mais à quel moment en tant que femmes, entendons-nous cela le plus? Nous l’entendons dans les moments où nous contestons les normes. Donc, si c’est le cas, je vous le dis, continuez à contester.

Continuer à pousser. Même si cela rend un peu mal à l’aise, car ce n’est que dans cet inconfort que nous créons les conditions pour repenser nos normes, nos politiques et notre leadership – pour aller vers une représentation réelle et une influence significative sur les structures de prise de décision et de pouvoir.

Malgré ce que certains pourraient dire, cette réinvention, ce n’est pas un jeu à somme nulle où un côté gagne et un côté perd. Ce n’est pas du tout. C’est mutuellement bénéfique et meilleur pour tout le monde. Pour cette raison, ce chemin pour nous y amener nous prendra tous.

Il faudra des filles et des femmes; il faudra des hommes et des garçons; il faudra que ceux qui sont noirs et ceux qui sont blancs s’attaquent collectivement aux inégalités et aux problèmes structurels que nous savons exister. Je pense que nous sommes au bord du gouffre de la transformation.

Nous pouvons accélérer le rythme du changement et vous savez quoi? Nous ne devons pas être satisfaits de la vitesse actuelle des progrès. De plus, je pense qu’il est vraiment important de reconnaître le paradoxe de la façon dont ces progrès sont à la fois aidés et entravés par notre espace numérique.

Votre génération est souvent appelée les natifs du numérique. Et vous comprenez que notre monde en ligne a le pouvoir d’affirmer et de soutenir autant qu’il fait de mal. Mais nous ne sommes pas censés nous briser les uns les autres. Nous sommes censés nous construire mutuellement. Utilisez donc vos voix en ligne et hors ligne pour faire exactement cela: bâtissez-vous les uns les autres, soutenez-vous les uns les autres. Il y aura toujours des voix négatives.

Et parfois, ces voix peuvent apparaître à l’extérieur et parfois elles peuvent paraître douloureusement fortes, mais vous pouvez utiliser votre propre voix pour étouffer ce bruit. Parce que c’est ça: c’est juste du bruit. Mais vos voix sont celles de la vérité et de l’espoir, et vos voix peuvent et doivent être beaucoup plus fortes.

Je sais que vous avez déjà fait beaucoup pour améliorer la vie des gens. Le moment que nous vivons maintenant nous demande à tous d’en faire plus. C’est un moment où vos voix et votre action n’ont jamais été aussi urgentes. Et nous pouvons nous inspirer de femmes comme la Première ministre Jacinda Ardern qui a réuni la Nouvelle-Zélande pour s’attaquer rapidement et avec audace au COVID-19.

Ou il y a Maya Moore, la star de la WNBA qui s’est retirée du basketball professionnel depuis 2019 pour libérer un homme qui a purgé 25 ans de prison pour un crime qu’il n’a pas commis. Et ce ne sont là que deux exemples. Comme vous le savez bien, il y en a tellement d’autres.

Croire en une véritable égalité ne suffit pas. Cela va prendre plus que de la croyance. Nous devons y travailler tous les jours. quand c’est difficile, même quand cela met les autres mal à l’aise, nous devons parler pour nous-mêmes et nous devons parler pour ceux qui ont du mal à se faire entendre. Comme eux, je sais que vous utiliserez toutes vos voix avec courage, et je sais aussi que vous utiliserez tous vos voix avec compassion.

Maintenant, la compassion ne signifie pas que nous ne devrions pas ressentir d’outrage lorsque nous ressentons une injustice flagrante tout autour de nous. Je veux dire, bien sûr que nous devrions! Mais je vous mets au défi d’élargir ce sentiment. Le Dalaï Lama a déclaré que «la compassion est le radicalisme de notre temps ». La compassion signifie voir la douleur et la souffrance des autres et savoir que c’est notre devoir d’aider à la soulager. Continuez à croire en vous.

Croyez-en ce qui vous rend unique et n’ayez pas peur de faire ce que vous savez être juste, même si ce n’est pas populaire, même si cela n’a jamais été fait auparavant ou même si cela fait peur aux gens et même si cela vous fait un peu peur.

Dans des circonstances normales, nous aurions été réunis tous ensemble, en personne pour cela. J’aurais vraiment aimé que c’est été le cas. Pourtant, il y a quelque chose d’intéressant à ce que chacun de vous soit dans votre propre communauté en ce moment car nos communautés sont des points de changement.

C’est là que vos valeurs et vos croyances peuvent se manifester et se transformer en quelque chose de tangible. il n’est pas toujours évident de savoir quoi faire. Et souvent, c’est la peur qui nous paralyse et nous empêche d’être courageux et audacieux. Mais n’oubliez pas que vous avez certaines de ces réponses à l’intérieur. Ne sous-estimez pas vos capacités; pousser à travers la peur.

Vous avez enraciné dans vos être la capacité de créer un monde que vous savez juste et bon. Et votre instinct vous dira ce qui est bien et ce qui est mal, ce qui est juste et ce qui est injuste. La partie la plus difficile, et c’était la partie la plus difficile pour moi, est de soutenir vos convictions par l’action.

Si on regarde l’ampleur des problèmes auxquels nous sommes confrontés en ce moment, je comprends qu’il est facile de se laisser submerger, Alors soyez où vous êtes: la croissance et le changement que vous poursuivez peuvent sembler insignifiant au quotidien.

Mais quand vous regarderez en arrière, je vous le promets, vous verrez que cela revient à quelque. Nous créons de meilleures communautés et un monde meilleur pour nous, étape par étape. Et le rythme de ces étapes s’accélère. C’est en regardant l’agrégat, en regardant l’ensemble, que vous pouvez voir jusqu’où nous avons progressé.

Je suis extrêmement fier de ce que vous avez déjà accompli. Continuez à honorer les convictions et la compassion qui se réveillent en vous. Nous allons vous encourager de même mon mari et Archie et moi alors que vous continuez tous à marcher, à défendre et à montrer la voie à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *